22

 

Il y a ensuite les rosaces, les cercles, les échelles, les dessins faits avec un outil (compas, règle), par un artisan de passage, un sculpteur un maçon un charpentier ou un menuisier.
À Pougy, on peut voir un cercle figurant un thème astral, à Molins une spirale parfaite et une double rosace, à Verricourt il s’agit d’un cœur à l’envers fait à l’aide d’un compas.

 

Pour ce qui est des inscriptions au crayon, il s’agit souvent de cotes, de numéros, d’additions, de profondeurs, de longueurs, de largeurs, de repères.
Comme si les murs étaient devenus des tableaux noirs ou des carnets de travail pour les quelques travailleurs occasionnels du cimetière.
Il est à noter qu’à Lesmont où le cimetière est excentré, ces éléments disparaissent.