Conclusion temporaire (2/2)
35

 


 

 


Comment peut-on rester indifférent devant des inscriptions faites par la main de l’homme il y a plusieurs siècles, devant des messages datant de la Révolution Française ?


Comment ne pas être ému par ces croix et ces dessins populaires issus de l’époque de Louis XVI et même de Louis XIV ?


Comment ne pas chercher à comprendre, vouloir en savoir plus sur ces populations qui ont généré notre histoire, qui ont vu grandir ces églises et qui ont voulu laisser leurs marques afin que nous, maintenant, nous nous souvenions d’elles.

Patrick Houdot - Juillet 2009