Verricourt
27

 

 

À Verricourt (outre le passage d'Émile Nollez), des inscriptions profanes apparaissent.

Derrière l’église, le long du ruisseau, à côté du lavoir, (lieu qui devait être passant à certaines heures de certains soirs), beaucoup d’inscriptions de la fin du XIXe, début du XXe siècle : « J’en ai vu un qui a besé… (là le nom est profondément barré donc illisible) …ya pas lontemps » et au dessus « Lecureau le salaud » (*) et pas très loin un nom rayé suivi de « …a été bésé par… (un vide) …le 4 Juin 1897 » (*). Mais aussi « Jairmaine R… a été baiser par Mousa 6ème bataillon tirailleur….. le 26… » (*) ou encore « Carrot est un con » (*)
Il y a aussi, écrit en petit sur une pierre haute une date « 1621 » (*) ( la plus vieille inscription rencontrée) et beaucoup d’autres dates allant de 1700 à 1850.

Évidemment, il y a toujours des croix, des points, des symboles, les marques communes à toutes ces églises.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cliquer sur la photo pour accéder à la carte